Un centre de soins faune sauvage, c’est quoi ?

Un centre de soins est un lieu physique et fixe permettant à un animal de recouvrer l’ensemble de ses conditions physique et mentales pour pouvoir survivre dans son milieu de vie naturel. Les animaux accueillis peuvent se trouver dans diverses situations: il peut s’agir de juvéniles, d’individus égarés, blessés et incapables de survenir à leurs besoins.

Il s’agit donc de les accueillir dans un lieu approprié et construit ou aménagé à cet effet, de prodiguer les soins médicaux nécessaires, mais également des soins d’entretien adaptés à leurs espèces et leurs spécificités.

Il est important de préciser que, pour des questions de réglementations et de bien-être animale, le centre est interdit de visite au public. En effet, la fonction d’un centre de réhabilitation pour la faune sauvage a plus en commun avec le milieu hospitalier qu’avec les parcs animaliers: Il s’agit de l’accueil d’animaux sauvages souvent blessés et/ou malades qui ont besoin de calme et de tranquillité, pour éviter tout stress qui ralentirait leur rétablissement et compromettrait leur remise en liberté.

Des lois très précises encadrent ces établissements, et différents organismes tels que la DDPP/DDCSPP et l’ONCFS les contrôlent pour veiller au respect de la loi. Pour chaque espèce accueillie, le responsable du centre doit être titulaire d’un certificat de capacité.

Il n’est possible d’obtenir ce dernier qu’après deux ans d’expérience avec la faune sauvage, et suite à la création d’un dossier. La décision finale sera prise après une présentation du projet et des connaissances en commission.

Pour pouvoir ouvrir le centre en toute légalité, il faut également faire une demande d’autorisation. Les différentes autorités effectuent des contrôles au préalable pour s’assurer que le bâtiment destiné au centre de sauvegarde respecte bien certains critères essentiels.

Laisser un commentaire