Le projet

Ouvrir un centre de soins pour le hérisson !

Au vu de la situation critique que connaît actuellement l’espèce du hérisson d’Europe (Erinaceus europaeus), nous avons décidé de nous mobiliser ! Il n’est pas encore trop tard pour inverser la tendance. L’urgence est à la création de nouvelles structures (pour pouvoir créer un réel maillage de structures en France) et ainsi pouvoir proposer un retour à la nature à tous ces orphelins et hérissons adultes en détresse.

Il est également nécessaire de mettre des mesures en place pour réaménager son milieu de vie et de sensibiliser le grand public qui a le pouvoir de faire changer rapidement la situation.

Notre projet, respectueux de l’environnement, s’inscrit directement dans le sauvetage de l’espèce, et nous espérons le voir sur pieds d’ici l’été 2021. Véritable lieu de soins et de remise en forme, il s’agira de la première structure monospécifique consacrée aux hérissons dans cette partie de la région Grand-Est, (Alsace, Lorraine) qui sera également disponible pour le périmètre proche de la Région Bourgogne Franche Comté.

Le cas du hérisson pourrait être transposé à d’autres espèces dont les accueils sont nombreux en centres de réhabilitation. Aussi, le choix de n’accueillir que le hérisson n’est absolument pas figé. C’est un « départ » au vu de l’urgence de la situation, et la mission du centre sera certainement amenée à évoluer au fil des années.

Où ça ?

Le centre de soins sera construit à Bussang (Vosges, région Grand Est)

Au cœur de Bussang, directement accessible par la route national N66, et à 5 minutes de la frontière avec le département du Haut-Rhin, le futur centre sera idéalement situé et facile a trouver pour les particuliers qui déposeront les animaux en situation de détresse.

Situé stratégiquement entre le milieu rural et les zones urbaines, le futur centre de réhabilitation sera facile à rejoindre depuis les grandes agglomérations du département et des départements voisins ! En effet, il se trouvera par exemple à :

– 30 min de Remiremont,

-50 min d’Epinal,

-50 min de Lure,

-55 min de Mulhouse

-30 min de Thann

-50 min de Belfort

-45 min de Masevaux

-1 heure d’Altkirch

…permettant une prise en charge rapide des animaux.

Sur place, un ensemble de parcelles (forêt et prairies) a été acheté spécialement pour le projet!

A ce jour il n’y a pour le moment aucun centre de réhabilitation pour la faune sauvage dans les Vosges. En cas de découverte d’un animal sauvage en détresse, il faut se rendre au Centre de Sauvegarde de la Faune Lorraine en Meurthe-et-Moselle (2h30 de route de Bussang) ou dans un des centres du Haut-Rhin.

Dans le Haut-Rhin et le Bas-Rhin, les structures ayant autorisation de recueillir des hérissons sont:

C’est le centre relais de la Ligue de Protection des Oiseaux de Rosenwiller (les animaux y reçoivent les premiers soins avant d’être transférés)

Pour le moment, il n’existe aucun centre dans la partie Sud de l’Alsace, ni dans les départements de Haute-Saone, du Doubs et du Territoire de Belfort. Le centre le plus proche de Bourgogne Franche Comté (centre Athenas) se trouve dans le Jura, à 3h de route de Bussang! Enfin, côté Nord-Ouest, on retrouve le centre CRESREL (Champagne Ardennes), situé également à 3h de route de Bussang.

La création d’un centre à Bussang permettra donc également de réduire grandement les distances d’acheminement des hérissons entre le lieu de découverte et le centre. Rappelons le, un trajet en voiture est un évènement qui cause un stress important pour les animaux sauvages qui n’y sont pas habitués, il faut donc qu’il soit aussi court que possible et que la prise en charge se fasse de manière rapide et organisée. De plus, l’éloignement peut être un frein face aux bonnes volontés !

Le territoire d’action sera bien sûr discuté avec les autres centres des départements alentours avec lesquels nous espérons pouvoir travailler en équipe !

Les locaux

Pour respecter les normes administratives et accueillir nos pensionnaires dans un espace adapté à leurs besoins et confortable, plusieurs aménagements sont nécessaires.

Le plan d’aménagement des locaux est établi en fonction de plusieurs critères visant à respecter le bien-être des animaux ainsi que leurs besoins biologiques: chauffage réglable, alternance jour-nuit, hygiène, espace, tranquillité, cage et enclos individuels.

Ainsi nous pourrons garantir:

  • Des cages sécurisées et adaptées à l’espèce avec des abris ou cachettes confortables.
  • Un entretien quotidien de l’espace de vie des animaux, des cages et enclos ainsi que des locaux (toutes les pièces seront lessivables)
  • Un bon stockage de l’alimentation, et du matériel nécessaire.

Prise en charge et organisation du travail

Lors de soins d’urgence, et en cas d’opération, une de nos priorités sera bien évidement le soulagement de la douleur. De plus, comme certains centres l’expérimentent déjà, nous aimerions dans la mesure du possible nous pencher sur les médecines naturelles, notamment via l’utilisation d’homéopathie et de l’aromathérapie par exemple.

Dès lors qu’ils passeront la porte du centre, les hérissons seront pris en charge en fonctions de 4 phases différentes: Ces étapes sont très importantes pour optimiser les chances de survie des individus.

L’équipe de terrain dédiée aux soins des animaux est constituée de :

  • La présidente de l’association : qui habite a Bussang et assure la surveillance, les soins quotidiens, le nettoyage et l’entretien des enclos, les observations […]
  • La vice-présidente de l’association : qui habite sur place et assure les tâches de la présidente concernant les animaux, dans le cas d’absences ponctuelles.
  • Les autres membres de l’association: qui aident au centre quand ils en ont la possibilité.
  • La vétérinaire de l’association qui intervient bénévolement dans les locaux du centre.
  • Les bénévoles qui apportent leur aide pour le fonctionnement du centre

Equilibre financier:

A une période ou de nombreux centres de soins ferment ou menacent de fermer, faute de fonds suffisant, il est normal de se poser la question du financement!

Afin de pourvoir aux besoins financiers de l’association et du centre, nous mettrons en place un certain nombre d’options à destination des particuliers et des entreprises souhaitant contribuer à nos actions :

  • Pour les hérissons en soins : Un système de parrainage mensuel, avec en contrepartie l’envoi de nouvelles mensuelles
  • Nous mettons actuellement en place des partenariats avec des marques de croquettes pour réduire le coût d’alimentation des animaux.
  • Il en est de même concernant les produits d’entretiens respectueux de l’environnement.
  • Nous avons trouver une vétérinaire qui propose de réaliser les soins et la chirurgie de manière entièrement bénévole !
  • Des actions ponctuelles : stands avec ventes, marchés de Noël, organisation d’événements tels que la vente d’œuvres artistiques au profit de l’association, des appels aux dons ciblés sur les réseaux sociaux, des « actions caddies » ou « arrondi en caisse » dans les animaleries et grandes surfaces.
  • Partenariat avec des écoles, avec proposition du parrainage d’un animal par une classe.
  • Proposition de parrainage de la structure par une célébrité.
  • Recherche de sponsors et partenaires
  • Demandes de subventions.
  • A l’étude : création d’un gîte de vacances et d’une pension animale « solidaire » dont une partie des recettes seront reversées au centre.

Ces opérations seront menées en toute transparence (communication sur le budget de l’association, bilan public des actions etc.), valeur importante pour l’association.

Quoi d’autre ?

Enfin, nous souhaitons nous concentrer au maximum sur l’impact négatif que pourrait avoir le centre sur l’environnement. En effet, un centre est a l’origine de nombreux déchets, consomme beaucoup d’eau et utilise une quantité non négligeable d’électricité à l’année. Nous souhaitons donc réfléchir a cette problématique pour essayer de trouver des alternatives et avoir le fonctionnement le plus « vert » possible…